une Fantaisie du Dr. Ox - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

une Fantaisie du Dr. Ox

les oeuvres > L'AIR EMPOISONNE

une Fantaisie du Dr. Ox par Jules Verne, Mille et une Nuits éd., 1997, 1 vol. broché, in-12ème, 113 pp. couverture illustrée. nouvelle d’expression française
1 ère  parution : 1872
l’air empoisonné



Jules VERNE

(1882-1905) Nous n'aurons pas la prétention de présenter Jules VERNE qui est universellement connu comme l'auteur de la série des "Voyages extraordinaires", qui a fait la fortune de son éditeur Hetzel (et la sienne), qui est considéré comme le père de la science-fiction (anticipation scientifique) en France. Pour de plus amples renseignements, se reférer à n'importe quelle autre encyclopédie.

La merveilleuse et utopique petite ville de Quiquendonne en Flandres, est vouée à la placidité. Les habitants, comme leur bourgmestre Van Tricasse et leur conseiller Niklausse, sont tout confits en civilité, béatitude tranquille et hébétude sociale. C’est leur façon de vivre, à ces Flamands-là! Mais le Dr Ox et son serviteur Ygène vont changer tout cela. Sous prétexte d’installer dans toute la bourgade un puissant éclairage au gaz, ils saturent l’air de la cité en oxygène. Le résultat ne se fait pas attendre : des animosités apparaissent, la tension associée à la vivacité des propos dégénère en insultes et en agressions physiques.
Les citoyens en viennent à exhumer une vieille querelle de voisinage pour aller en découdre avec les habitants de la bourgade voisine. Heureusement une explosion des réservoirs d’oxygène met un terme à l’expérience du bon Dr. Ox:
" En résumé, et pour conclure, la vertu, le courage, les talents, l’esprit, l’imagination, toutes ces qualités ou ces facultés, ne seraient-elles donc qu’une question d’oxygène?"
Une nouvelle atypique dans l’œuvre de Jules Verne. Au-delà du thème de l’empoisonnement de l’air provoquant la désagrégation de la société et avec un humour absent de ses autres ouvrages, Jules Verne nous donne le choix entre deux attitudes possibles face au progrès: celle de foncer comme le ferait un taureau (Dr. " Ox "), quitte à casser du bois,  ou celle de végéter dans la stabilité sociale d’un ennui mortel.


couverture de la nouvelle "une fantaisie du dr. Ox"
la nouvelle de Verne dans une édition moderne et accessible
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu