TROGLO-BLUES - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

TROGLO-BLUES

les oeuvres > SOCIETES POST-CATACLYSMIQUES 2

TROGLO-BLUES par Bertrand Passegué

sociétés post-cataclysmiques 2

Bertrand PASSEGUE
Romancier populaire français. Edité au Fleuve Noir.

Vol. 01 : le Monde d’en bas, Fleuve Noir éd., 1991, coll. "Anticipation " N°1805, 1 vol. broché, in-12 ème , 183 pp. couverture illustrée par Saranhujes. roman d’expression française
Jo Eyquens vit à Paris, dans le monde d’après la catastrophe. Ruines, immeubles effondrés, terrains vagues en forment le décor quotidien. Les survivants citadins ont reconstruit une structure sociale organisée sous la houlette de Lacourt, le maire, et la police improvisée, les F.S. (Forces Spéciales), qui pressurent les villageois alentour en leur extorquant légumes frais et farine. La nuit, une menace rôde. C’est celle des " Troglos ", individus entraînés et dangereux dont le réseau métropolitain forme le territoire. Quand ils surgissent des stations la nuit, c’est pour tuer ceux de la surface. Jo Eyquens surprend un secret lourd de menaces : Lacourt s’entend avec le chef des Troglos pour faire main basse sur la ville. Décidé à faire chanter Lacourt, Jo Eyquens est découvert et pourchassé. Il trouve pour seul refuge les tunnels du métro où il sera capturé rapidement par les forces troglos.
Vol. 02 : les Maîtres des souterrains Fleuve Noir éd., 1991, coll. " Anticipation " N°1815, 1 vol. broché, in-12 ème , 186 pp. couverture illustrée par Saranhujes.
Jo Eyquens, sous le nom d’emprunt de Georges Mainard, sera utilisé comme " fouilleur ", c’est-à-dire en esclave qui déblaie les tunnels effondrés pour y récupérer les reliquats d’une société morte. Pour se faire admettre au sein de l’organisation troglo, il s’apprête à  subir une série d’épreuves en liquidant quatre adversaires en un combat à mort, sous les yeux avides des notables troglos. Il en sort vainqueur avec brio. Son entrée dans la société souterraine est également conditionnée par un véritable rite d’initiation pseudo-maçonnique avec le mot d’ordre fondamental : "soumission-protection ". Devenu un Troglo actif comme garde du système, il gravit rapidement les marches du pouvoir en se rendant indispensable par ses connaissances administratives tout en sacrifiant à son ambition les quelques êtres qui lui sont chers. Il devient le bras droit de Levy, l’un des trois chefs du sommet de la hiérarchie. Les deux autres sont respectivement le " boss ", un obèse jouisseur et Hanshi, le maître des " Servants " ou chiens de garde du système, un ancien instructeur en sport de combat, qui hait par ailleurs Jo. L’ensemble de la structure repose sur la terreur et la religion.  Hanshi trouve une opportunité pour se débarrasser de Jo en la personne de Phil, un ancien ami de  surface  devenu messager entre le maire et les Troglos, qui lui révèle la vraie identité de Georges Mainard.
A nouveau, Eyquens sera pourchassé sans merci pour être livré à Lacourt. Sa parfaite connaissance du monde souterrain lui permettra d’émerger à l’air libre, tout en tuant le boss, en blessant Hanshi, dans le but de  clamer la vérité aux oreilles de ceux d’en haut. Il constate avec amertume que ses révélations laissent indifférents les gens d’en haut : ils sont tous devenus des moutons. Même Rougerie, l’opposant officiel de Lacourt, est en réalité inféodé au maire et en profite pour livrer Jo à celui-ci. Torturé par les Servants, crucifié, le héros est mis à mort après qu’il ait acquis la certitude que rien ne pourra changer les hommes.
Une intrigue fluide, des décors cohérents et un héros ambigu, de vrais méchants, une touche de sadisme et de cruauté, font de ces récits une œuvre qui se lit avec plaisir, sans cependant apporter quoi que ce soit de nouveau au genre.



couverture du roman "le Monde d'en bas"
couverture du volume 1 paru dans la collection "Anticipation"
 
Retourner au contenu | Retourner au menu