Tchernobagne - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Tchernobagne

les oeuvres > MENACES ET GUERRES NUCLEAIRES

Tchernobagne par Gérard Delteil, Fleuve Noir éd., 1989, coll. " Anticipation " N°1709 1 vol. broché , in-12 ème , 185 pp.  couverture illustrée par Maxime. roman d’expression française.
1ère  parution : 1989
menaces et guerres nucléaires


Gérard DELTEIL

(1939-)  Ecrivain français de romans noirs, de thrillers et de politique-fiction. Etudes aux Beaux Arts. Divers petits métiers. Se dirige vers le journalisme puis l'écriture romanesque. Inspiré par l'Amérique latine et l'Afrique (reportages et voyages). Ecrivain fortement engagé. Polémique avec un confrère (Didier Daeninckx). Grand Prix de la littérature policière.

La centrale nucléaire Phénix 8 emploie des détenus comme personnel d’entretien depuis la catastrophe avignonnaise. Jordan est un infiltré, ancien membre de l’OSAF (Organisation Secrète des Antilles Françaises) qui espère rendre public le rapport K-17, lequel mentionne les doses d’irradiation excessives que subissent les détenus. S’appuyant sur l’épouse du Directeur Rouvre, une dévoreuse d’hommes, pour lui fournir des informations, Jordan fait connaissance de son groupe de co-détenus et s’habitue à son travail qui consiste à nettoyer des canalisations radioactives.
Rouvre décide d’augmenter la production au grand dam de ses collaborateurs directs, notamment Maillard le surveillant en chef, qui se sont façonnés une petite vie tranquille. Le jour du coup de force venu, Jordan, entraînant ses amis qui n’ont plus rien à perdre, sème le trouble dans les contrôles électroniques et prend d’assaut le poste de commandement de la centrale par l’extérieur, seule voie possible et point faible du système de contrôle. Il fait convoquer la presse, menaçant la direction de la P.I. (Pénitentiaire Indépendante) et la région d’une catastrophe nucléaire majeure. Maillard, soutenu par le Contrôleur Général de la P.I., manipule la presse et fait croire à Jordan que son entreprise de communication se déroule correctement. Pourtant, le groupe des émeutiers, ainsi que le journaliste, seront éliminés dès leur sortie, les intérêts de la P.I. dépassant de loin le sort de quelques malheureux bagnards.  Rouvre profitera d’une promotion ascensionnelle pour répondre à la loi du système de Peter.

Un regard bref et désabusé d’un futur nucléaire menaçant et plausible.

couverture du roman "Tchernobagne"
couverture de l'édition originale parue au "Fleuve Noir"
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu