Retour à "O" - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Retour à "O"

les oeuvres > MENACES COSMIQUES

Retour à " O " par Stefan Wul ,  Fleuve Noir éd., 1956 , coll."Anticipation", 1vol.broché, in-12ème, 187 pp. couverture illustrée par  Brantonne.  roman d’expression française
1ère parution: 1956
menaces cosmiques


Stefan WUL

(1922-2003) Ecrivain français de science-fiction. De son vrai nom Pierre PAIRAULT. Dentiste de profession. Intéressé par la littérature. Vint à la SF par hasard et publia 11 romans au Fleuve Noir. qui marquèrent par la magie des décors et l'ambiance de merveilleux. Deux des ses récits furent adaptés au cinéma . Impression profonde sur les lecteurs.

Jâ Benal est un scientifique condamné à être déporté sur la Lune devenue bagne dans les siècles futurs. En réalité, il est envoyé par la Terre comme espion car les forces terrestres  désirent connaître l’exact danger que représente les Lunaires qui préparent l’invasion cette dernière.  Ils savent que Jâr est un espion; ils lui adjoignent une contre-espionne en la personne de Nira qui, vaincue par son charme, deviendra une contre-contre-espionne.
Le parcours sera jalonné par des êtres et des événements comme les " Gôr " télépathes (réminiscence de Wells ?), une intervention chirurgicale sous forme d’expédition dans le corps humain  (annonce du «  voyage fantastique » ?), des bombes et des émetteurs miniaturisés ayant pour but mettre à genoux " l’Excellence ", c’est-à-dire le chef des Lunaires.
Nira et Jâr eux-mêmes réduits à une grandeur Tom Pouce (réminiscence de " l’homme qui rétrécit " ?) , l’Excellence dans sa mégalomanie fera exploser la Lune ce qui dévaste du même coup la Terre. Tout le monde meurt. Vraiment tout le monde ? Non, surtout pas Jâr et Nira, qui se sont échappés de la Lune peu de temps avant son annihilation et qui deviendront les Adam et Eve miniatures d’une terre édénique.
Un récit qui se lit sans ennui sinon avec le plaisir douteux que provoquent " les enluminures idiotes " (Rimbaud)


couverture du roman "Retour à "O"
couverture de l'édition originale. Du grand Brantonne!
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu