RANGER - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

RANGER

les oeuvres > SOCIETES POST-CATACLYSMIQUES 2

RANGER, APRES L’APOCALYPSE  NUCLEAIRE par D.B. Drumm
sociétés post-cataclysmiques 2  


D.B. DRUMM

pseudonyme bicéphale.
John SHIRLEY (1953) Ecrivain américain de policiers noirs et de science-fiction (Steam punk) prolifique. Une trentaine de romans, des séries télévisées, des nouvelles, des jeux videos (Bioshock: rapture). Egalement musicien, d'où de nombreuses compositions pour le groupe Blue Öyster Cult.
Ed NAHA (1950-) Producteur et scénariste américain. A travaillé au magazine "Fangoria" et en tandem avec John Shirley pour "the Traveler". Scénarios pour des films d'horreur ou de SF (Chérie, jai rétréci les gosses)

Vol. 01 : Le Prix du sang, Presses de la Cité éd., 1986,  coll. " Ranger " N°1, 1 vol. broché, in-12 ème , 184 pp. couverture illustrée. roman d’expression anglaise (USA)
1 ère  parution :  1984    titre original : First, you fight
thème : société post-cataclysmique
" Le voyageur solitaire savait qu’il se trouvait dans le sud-ouest des Etats-Unis, mais, après l’hécatombe nucléaire, le paysage était pratiquement le même partout : un désert de particules jaune soufre et un horizon plat, cassé ici et là par des blocs de rochers ou l’arrondi d’une colline pelée. Par endroits, les cataclysmes consécutifs aux déflagrations massives avaient nivelé des montagnes entières. (…)  Quelques villes partiellement épargnées se protégeaient des hordes sanguinaires derrière de solides remparts. Quelques cours d’eau, aussi, avaient échappé à la contamination ou retrouvé un taux de radioactivité acceptable. Défoncée, crevassée, encombrée de vestiges divers, la chaussée conservait un tracé à peu près rectiligne et Ranger filait droit devant lui en évitant toute halte inutile. Car les immenses déserts du monde post-nucléaire étaient peuplés de pillards, de dégénérés, de mutants, de cannibales, de bêtes féroces "
Celui qui se fait appeler " Ranger " a survécu à l’apocalypse nucléaire qui a dévasté le monde. Dans une Amérique exsangue, il est à la recherche de ses trois compagnons qui, comme lui, ont été engagés au Hiagura et qui peuvent avoir survécu. Victime d’un gaz neurotoxique, il lui est resté une hypersensibilité  aux êtres et aux choses ainsi qu’une sorte de prescience, bien utile dans cette société de tous les dangers. Capable de se défendre et spécialiste en survie comme son petit camarade " le Survivant ", il nettoie une bourgade  en faisant se battre entre eux les méchants. A savoir, Moon, l’adjoint au maire, traître à Franklin Milland, l’un des chefs présumés, Zeke Aikers, le capitaine psychopathe, l’autre chef présumé, qui guettent l’arrivée d’un convoi d’armes acheminées par les " Glory Boys ", soldats défroqués, cruels et sans pitié, et qui sont à leur tour guettés par les " Krabs ", sortes de monstres mutants et dégénérés. Tout en couchant avec Bess, la tenancière du bistrot, Ranger donne rendez-vous à tout ce beau monde en même temps au même lieu sous le prétexte fallacieux que chacun  veut tromper l’autre.
Pendant qu’ils s’éliminent naturellement, Ranger, avec Bess et quelques hommes décidés, délivre la population tenue jusque-là en esclavage. Celle-ci, libérée et armée, décime les Glory Boys. Ranger, avec le sentiment du devoir accompli, continue ailleurs sa quête.
Une série calquée sur celle du " Survivant " qui ne fera pas long feu ( 5 volumes seulement). L’ambiance y est à la violence et au sexe et, de tous les personnages rencontrés, on en trouve bien peu de positifs.
Vol. 02 : Soleil de cendres, Presses de la Cité éd.,1986,  collection " Ranger " N°1, 1 vol. broché, in-12 ème , 188 pp. couverture illustrée.
1 ère  parution : 1984   titre original : First you fight
Ranger, en déplacement à l’intérieur de son " tapecul " dans la région dévastée de Kansas City, prend fait et cause en faveur d’un petit groupe d’hommes attaqué par les Krabs. Il s’agit d’une délégation destinée à unir la princesse Sandy de Wichita au Comte de Kansas City afin de sceller une paix définitive mais féodale entre les deux cités.  Frayling, l’ancien président cacochyme d’un ancien pays ruiné espère cependant toujours rétablir son pouvoir sur les hommes et les choses. Il se sert de Vallone, l’ennemi juré de Ranger, et d’un mutant démuni d’émotions, le Cavalier Noir, pour faire échouer la négociation, à l’aide des Krabs. Grâce à Ranger, la petite princesse se sort du péril, les Krabs sont vaincus et la démocratie réinstaurée à Kansas City. Quant au Cavalier Noir,… il n’est que blessé. Un ennemi de plus pour Ranger !
Vol. 03 : les Ombres de la mort , Presses de la Cité éd.,1986,  coll. " Ranger " N°1, 1 vol. broché, in-12 ème , 184 pp. couverture illustrée.
1 ère  parution : 1984    titre original : The Stalker
Ranger, parcourant le désert nucléaire, est abordé par des "Survivalists " qui se sont donnés pour tâche d’éradiquer les monstruosités environnantes, les " Freaks ", sortes de gnomes cannibales. Ne suffisant pas à la tâche, ils envisagent d’engager le mercenaire, qui accepte.
Très vite, Ranger se rend compte que ses nouveaux employeurs lui mentent et lorsque son " Tapecul " est volé, il n’a plus aucun doute à ce sujet. Son voleur est une voleuse, une jeune indienne, Patwilli, (Pat)  qui deviendra ultérieurement sa maîtresse et qui l’éclaire sur ses douteux patrons. Elle lui apprend que son frère est emprisonné à Drift par Vallone qui compte répandre le neurotoxique NT77 sur toute la région. Le combat de Patwilli devient ipso facto celui de Ranger.  D’autre part, son deuxième ennemi, le Cavalier Noir, ne désarme pas. Il envoie vers Ranger une bombe humaine en la personne de son ancien ami de El Hiagura, Garcia, subjugué par hypnotisme. Son coup rate lamentablement.
Garcia, remis sur pieds, se joint à Ranger contre Vallone qui est assailli à coups de grenades fournies par les Indiens. Le frère de la belle est délivré, Vallone mis en fuite (encore !)  ainsi que le cavalier Noir. Ranger, quant à lui compte se refaire une santé en séjournant quelque temps dans l’hospitalière tribu de l’hospitalière Patwilli. Mais, au fait, que deviennent les Survivalists ?…
Vol. 04 : Le Guerrier de l’apocalypse, Presses de la Cité éd., 1987, coll. " Ranger " N°4, 1987, 1 vol. broché, in-12 ème , 185 pp, couverture illustrée.
1 ère  parution : 1984 titre original : To kill a shadow
Vallone, en compagnie de Crumpet , un scientifique dégénéré, a investi "Underground Lab ", une base secrète d’avant la catastrophe où il se livrent, mis à part les turpitudes commises sur ses esclaves femelles, à la mise au point de chiens tueurs (les " Bulls ") capables d’anéantir les ressortissants des deux campements qui le narguent : celui de Joe , l’ami noir de Ranger, et celui des " Frères Combattants", communauté spirituelle fondée sur la puissance d’un mage-enfant.  C’est le Cavalier Noir , avec ses Krabs, qui les provisionne en esclaves fraîches. Ranger sauve la vie d’Ilana, l’une des combattantes du mage. Il est attendu dans ce camp comme le " guerrier de l’apocalypse " qui, selon la prophétie du Saint Livre - en réalité un roman de kiosque de gare intitulé…. " Le guerrier de l’apocalypse"! - les délivrera des méchants. Comme Pat, son amie indienne est aux mains des Krabs et prête à subir les avances du Cavalier Noir, cela lui donne un prétexte supplémentaire pour, avec son ami Joe, diriger la guérilla.
En un premier temps, il tombe dans une embuscade frôlant la mort de très près. Remis sur pied, il organise la défense des campements. Et, lorsque Vallone attaque, il réduit ses troupes à néant, blesse le Cavalier Noir, pénètre dans le labo souterrain, met fin aux expériences inhumaines de Crumpet et – vengeance suprême- tue Vallone. Après toute cette activité il a bien mérité un peu de repos en compagnie de Pat en son campement indien.
Vol. 05 : la Guerre de la route, Presses de la Cité éd., 1986,  coll. " Ranger " N°5, 1 vol. broché, in-12 ème ,  184 pp. couverture illustrée
1 ère  parution : 1985   titre original : Traveler-Road War
Ranger a repris la route en compagnie du Noir Joe Orwell. Dans le village de Drift, ils croisent la piste de Manta, une jeune chef de bande d’une beauté vénéneuse, ennemie de Ranger et alliée du Cavalier Noir. Leur destin se précise le jour où Mac, un vieux chercheur d’or proche de la mort, fait un cadeau empoisonné à tout le monde. Il a découvert l’ancienne réserve d’or d’Howard Hugues, dans une montagne. Il en fera cadeau à tous en divulguant le chemin d’accès, un parcours truffé de pièges de son invention avec, en finale, un or mortel parce que irradié. Qu’importe ! Tous se précipitent vers le trésor, y compris Ranger et Joé qui espèrent, avec cet or, aider la communauté du Noir. Les embuscades se succèdent, accumulant les morts horribles de Krabs ou de cannibales dégénérés.
Ranger, dans son Tapecul, sauvera deux individus de la catastrophe, Linda, une douce jeune fille qui l’honorera de ses faveurs et lui révèlera le piège mortel de l’or empoisonné, et l’odieux Jamaica Jack, le mulâtre aux dreadlocks qui finira découpé en tranches par Manta après qu’il ait trahis ses amis. Ranger, capturé par Manta, ouvrira le chemin de la montagne pour elle, déjouant au fur et à mesure les divers pièges, tels que chute de rochers, trou rempli d’acide sulfurique, arc se déclenchant automatiquement, etc.
Linda, capturée elle aussi, mise à mort par un énorme Krab lieutenant de Manta,  sera vengée lorsque Ranger enfermera la diablesse dans le coffre de la salle au trésor où elle accumulera les rems dévastateurs. Grâce à Linda, avec l’aide de deux autres de leurs amis miraculeusement retrouvés, Hill et Margolin, en utilisant le matériel de décontamination pris aux Glory Boys, Ranger et Joe traiteront les tonnes d’or qui serviront aux développement des populations souffrantes, avant de revenir au camp indien où Pat attend son héros.
Avec ce volume se clôt une série qui, semble-t-il n’a pas eu le succès escompté, le N°6 « Enfer Indien » ayant pourtant été annoncé


couverture du roman "lle Prix du sang"
couverture du premier volume des cinq de la série
 
Retourner au contenu | Retourner au menu