Loung - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Loung

les oeuvres > LES GUERRES FUTURES 2

Loung par Alex Peck, Ferenczi éd., 1954, coll. " Mon Roman d’Aventures " N°315, 1 fascicule broché de 32 pp. couverture illustrée par R. Houy.  roman d’expression française
1 ère  parution : 1954
guerres futures 2


Alex PECK

(1906-1986) De son vrai nom Alexandra PECKER, d'origine russe;  Poétesse, actrice, romancière populaire française, spécialisée dans les romans sentimentaux, policiers et d'anticipation. A surtout travaillé pour Ferenczi.  (réf. Mesplède, dictionnaire des littératures policières, vol. 2)

Les trois officiers Nicolas Barsof, Wladimir Tourmanos et Boris Kachmensky, de l’armée slavanienne, à bord du navire de guerre Norskoi Shorokhod, discutent de la réalité d’un immense serpent de mer appelé « Loung » qui a la mauvaise idée d’intervenir dans les zones de combat, la nuit, terrorisant la marine slavanienne. Ils sont chargés par le haut commandement de traquer la bête et de l’anéantir. La nuit venue, Loung fait une brève apparition près de leur navire, tuant un matelot, engloutissant Nicolas, pour disparaître sous le flots. L’examen de débris flottants révèle que Loung est un leurre grossier, l’imitation d’un gigantesque serpent destiné à épouvanter leurs hommes, en réalité c’est le maquillage d’un sous-marin ennemi de la flotte de l’armée du Kitaï (c’est à dire de la Chine) en guerre contre la Slavanie (c’est-à-dire la Russie soviétique).
Dorénavant, les jours de Loung sont comptés. A sa suivante apparition, le décor de carton-pâte est incendié et le sous-marin des Kitaky  fait prisonnier avec son équipage. A la tête de celui-ci, le général Poo-Son-Ling préfère se suicider plutôt que de tomber entre les mains de ses ennemis. Nicolas, sauvé, participera finalement au bal de fiançailles de l’un de ses deux amis.
Un épisode d’une guerre dont les termes imaginaires cachent mal les menées d’un combat sino-soviétique du futur.


couverture du fascicule "Loung"
A nouveau une "guerre future" cachée sous un titre sybillin
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu