les ruines de Paris (Clarétie) - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

les ruines de Paris (Clarétie)

les oeuvres > ARCHEOLOGIE DU FUTUR

les Ruines de Paris , pp 341-346, par Léo Claretie in "Paris depuis ses origines jusqu’à l’An 3000", Librairie d’Education de la Jeunesse éd., 1 vol. cartonné,  in-quarto, 364 pp., illustrations de P. Kauffmann, sd.,  roman d’expression française
1ère parution : 1886
archéologie du futur


Léo CLARETIE

(1862-1924) Agrégé des lettres, Ecole Normale Supérieure. Critique et romancier, journaliste au "Temps", "Journal des Débats", "Revue des deux mondes", etc.   Récits de voyage et d'histoire.

" Ce qui fut l’île de la Cité, le berceau de Lutèce, le centre de Paris, n’est plus qu’un amas confus de pierres éboulées que la mousse recouvre. Des chênes,  robustes et forts, ont éventré les voûtes; les lézards se chauffent au soleil sur les autels de Notre-Dame. Les deux grosses cours démantelées, échancrées, à demi effondrées, élèvent encore au-dessus des fourrés épais leurs squelettes déchiquetés. Un pan de muraille se soutient encore, appuyé sur un arc-boutant qui repose dans un taillis, et troué par les hautes fenêtres dont les ogives se sont affaissées.
De temps en temps un bruit sec éclate dans le grand silence, effarouchant les lézards et les couleuvres, seuls bêtes de ces ruines. C’est une pierre qui se détache, laissant un trou béant, et qui vient rejoindre sur le sol verdoyant les autres pierres, ses soeurs. Les vieux piliers trilobés de la cathédrale se sont couchés, pareils à des géants de granit fatigués du lourd fardeau porté pendant des siècles.
A terre gît tout ce peuple de dragons, de goules, de hiboux, de démons, nuée sinistre qui s’était abattue sur l’église gothique. A demi brisés, ils dorment dans les hautes herbes, peu à peu recouverts, ensevelis par la marée montante des ronces et des broussailles."

Enumérant les divers monuments connus de Paris, Notre-Dame, le Panthéon, l’Arc de Triomphe, l’auteur les décrit tels qu’en son imagination la végétation les transforme.
Dans la plus pure tradition de la poésie romantique établie par Volney, Clarétie précède l’architecte Speer qui, par la présentation d’une maquette, a enthousiasmé Hitler avec sa vision d’un Berlin futur.  Une description touchante et fugace de la grande métropole française.


couverture de l'album "Paris depuis ses origines jusqu'en l'an 3000"
un beau cartonnage, conjectural en sa partie finale
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu