Légion Alpha - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Légion Alpha

les oeuvres > MENACES VEGETALES

Légion Alpha par F.Richard-Bessière, Fleuve Noir éd., 1961, coll. "Anticipation" N°183, 1 vol. broché, in-12ème, 188 pp. couverture illustrée par Brantonne.  roman d’expression française. notice bibliographique in " le Bulletin des Amateurs d’Anticipation Ancienne " N°33, 1 er  trim.2004
1ère parution: 1961
menaces végétales



F. RICHARD-BESSIERE

(1923-2011) Richard-Bessière est un écrivain français bicéphale, composé de François RICHARD (Editeur du Fleuve Noir et correcteur des textes) et Henri BESSIERE, écrivain. (revendiquant ultérieurement la seule paternité des récits). Créateurs de la collection Anticipation au Fleuve Noir. Plus de cent romans à leur actif. Ont également signé des romans policiers et d'espionnage (F.H. RIBES). Une grande inventivité mais un style relâché.

Le dernier refuge des Terriens se trouve sous terre,  deux siècles après la grande catastrophe que constitua la guerre contre Mars. La surface dévastée obligea les survivants à s’enterrer. Perkins prend la tête de la "légion Alpha", un groupe de cyborgs constitué pour l’occasion et chargé d’explorer la surface inconnue de notre planète. En émergeant, ils trouvent la mort partout. Un seul individu, le vieillard Kovak, mis en hibernation, a survécu. Il les met en garde contre les Khoreliahs, sortes de plantes élégantes, douées de mouvement et extrêmement agressives qui dominent à présent le monde :
" Une fleur gigantesque lui faisait face, les racines hors du sol. Maître de lui, Smith hésita un instant avant de tirer, doutant encore de la scène dont il était le témoin. La tige, dressée comme un cierge , balançait à son extrémité supérieure un calice jaunâtre tacheté de rouge, dont la gueule béante laissait apparaître un pistil nerveux et fourchu comme une langue de serpent. Des vrilles vigoureuses, qui avaient la consistance du cuir, s’échappaient de la tige, à la naissance des feuilles cornues et dentelées qui claquaient comme des mâchoires de caïman.  Se détendant comme un éclair, une vrille fouetta l’air au-dessus de la tête de Smith ".
Ces  végétaux crées artificiellement par les Martiens ont essaimé sur la Terre. Ils sont sensibles à la musique et entrent en transes lorsqu’ils en entendent. Quelques-uns sont vaguement télépathes et peuvent influencer les cerveaux humains. Le groupe des cyborgs diminue à vue d’oeil, tués par les Korelliahs. Sauvés par Kovak, les derniers cyborgs brûlent la ville maudite et regagnent leur cité souterraine. Une grande offensive est alors préparée pour libérer la Terre de l’envahisseur végétal.
Une bluette dans la veine des " Triffides " mais avec le talent en moins.



couverture du roman "Légion Alpha"
couverture du roman dans la collection "Anticipation"
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu