le Voleur de mers - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Voleur de mers

les oeuvres > SAVANTS FOUS ET MAITRES DU MONDE

le Voleur de mers par Marc Minérath, La Technique du Livre éd., 1945, coll. « L’Heure du crime », 1 fascicule broché, in-12 ème , 124pp. couverture illustrée. roman d’expression française
1 ère  parution : 1945
savants fous et maîtres du mondemenaces climatiques

Marc MINERATH

(1901-1983) Ecrivain français dans le champ de la littérature populaire. Romans policiers surtout. Journaliste scientifique et rédacteur en chef. A aussi écrit des études historiques  (éd. Baudinière, Technique du livre). Ses récits sont épars en de nombreux fascicules (réf: site "à propos de littérature populaire")

Le célèbre journaliste Florent Vallerin, réputé pour résoudre les énigmes policières, est appelé au secours par la présidence du Conseil. Une catastrophe de taille semble se profiler : la Méditerranée s’assèche sans que l’on puisse attribuer au phénomène une origine naturelle. Quelle est la puissance occulte qui se livre à ce forfait? :
«Se dire que quelqu’un, quelque part, un esprit infernal, une formation prodigieuse, armée de moyens qui échappent à l’analyse des plus grands savants, s’ingénie à détruire irrémédiablement l’œuvre d’une éternité. Car c’est rien moins que cela qui est recherché : l’assèchement progressif, implacable du bassin méditerranéen. Vous envisagez le résultat d’une telle opération ? La France ruinée, l’empire nord-africain anéanti, l’Espagne mutilée, l’Italie et la Grèce rayées pour ainsi dire de la carte géographique, le Turquie rejetée, exsangue dans les sables de l’Asie mineure.»
En compagnie du commissaire Fischiani et avec son épouse Berthe, Vallerin se rend à Cap d’Ail. Il y est invité par Sancrisse, le savant responsable de la station marémotrice. Rapidement, le mystère s’éclaircit : qui a assassiné Belsamo, adjoint de Sancrisse et spécialiste en électricité ? Que signifie la prophétie obscure que Vallerin a découverte dans la station, mentionnant « un Taureau au pied d’azur » et une « colonne d’Hercule attaquée par l’armée innombrable des bâtisseurs invisibles » ?
Le journaliste, grâce à la puissance de ses déductions et après un second meurtre, s’avise que le «Taureau» représente le signe du zodiaque de même nom, soit une période de temps,  et que les « bâtisseurs invisibles » sont des colonies entières de madrépores occupées à édifier une barrière  de corail  du côté de Gibraltar (la colonne d’Hercule) pour empêcher l’approvisionnement en eau de la méditerranée en provenance de l’Atlantique. Ces petites bestioles ne sont pas venues là toutes seules. Elles y ont été attirées, à partir du Gulf-Stream, grâce à une puissante machine électrique mise au point par le coupable et l’assassin, c’est-à-dire… Sancrisse., dont le but inavoué était de fournir une terre d’appoint aux Juifs d’Israël dans leur expansion.
Un récit policier populaire dont le catastrophisme sert de prétexte  à la résolution d’une énigme. De l’humour et de la distanciation permettent de lire ce texte encore aujourd’hui.


couverture du fascicule "le voleur de mers"
couverture du fascicule dans la seule édition connue et classé habituellement dans le genre policier
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu