le Voleur d'océans - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Voleur d'océans

les oeuvres > MENACES ET GUERRES NUCLEAIRES

le Voleur d’océans par Léopold Massiera, Ferenczi éd, 1955, coll. " Mon Roman d’aventures " N°°346, fascicule broché de 32 pages., in-18 ème . couverture illustrée par Houy. nouvelle d’expression française
1 ère  parution : 1955
savants fous et maîtres du mondemenaces et guerres nucléaires


Léopold MASSIERA

(1920-199) Ecrivain français de science-fiction et de romans policiers. A aussi écrit sous le pseudonyme de Bill Blondy. Scénariste et feuilletonniste (le Hérisson, Coeurs Vaillants) Une grand partie de sa production se retrouve aux éditions Ferenczi et dans divers magazines de science-fiction.

Warner Ohberg, en cette année 2028,  se présente comme l’archétype du savant incompris. Son projet d’assécher partiellement les océans afin d’augmenter les surfaces cultivables a été rejeté par les représentants mondiaux réunis en conclave. Il en conçoit une terrible amertume et jure de se venger en détruisant l’humanité. Terré en son manoir de Trondhjem en Norvège, en compagnie de sa fille Christine et de son gendre  Georges Landgré, il envisage d’éventrer le fond des océans  par une série de bombes atomiques. Ses enfants, horrifiés, le dénoncent. Déjouant leur surveillance, Ohberg se livre avec délectation à sa vengeance en faisant exploser ses bombes qui dévasteront la terre entière. Il y perdra sa vie mais le jeune couple fuira le cataclysme universel en partant pour la planète Mars, espérant y fonder une humanité meilleure.
Une petite nouvelle sans prétention appartenant à la littérature populaire par un écrivain très à l’aise en ce domaine.


couverture du fascicule "le Voleur d'océans"
enfin un savant fou d'envergure!
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu