le Virus du Nevada - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Virus du Nevada

les oeuvres > EPIDEMIES

le Virus du Nevada par Floyd L. Wallace, pp. 75-95 in "Fiction " N°68, juillet 1959, opta éd. nouvelle d’expression anglaise (USA)
1 ère  parution : 1957    titre original : The Nevada Virus
épidémies

Floyd L. WALLACE

(1915-1971) Ecrivain américain de science-fiction et de fantastique. Diplômé de l'université de l'Iowa. A travaillé comme technicien. Ses nouvelles ont paru dans les pulps, notamment "Astounding SF". Réunies en anthologies et traduites en de nombreuses langues.

Le narrateur, le général Lindstrom, commandant en chef de la zone de quarantaine établie autour de Los Angeles, s’entretient avec Adams III, un commercial envoyé par la Cosmopolitan Life Insurance Company. Ce dernier tient à tout prix à obtenir une autorisation pour pénétrer en ville malgré la menace que ferait peser sur sa vie le " virus du Nevada ", un germe inconnu hautement infectieux, peut-être en provenance de l’espace, et qui éradique tous les êtres humains passés de quarante ans. Adams III dévoile certains secrets de ce virus, déjà connus par les médecins militaires et jalousement gardés jusqu’ici. Il sait que trois pour cent des individus survivent à l’infection et en sortent radicalement transformés, beaucoup plus jeunes et pleins de santé, c’est du moins ce qu’avait découvert un certain Fleming, statisticien de son état. Adams III tient absolument à vérifier ce fait.
Linstrom accède à sa demande avec réticence, mais se rend vite compte qu’il a été joué. Adams III – en réalité Fleming lui-même qui a usurpé cette identité-  veut acquérir  une nouvelle jeunesse, prêt pour cela à mettre sa propre vie en jeu. Lorsque les soldats de Lindstrom le retrouvent, il est déjà trop tard : ils mettent la main sur un homme mourant, rongé par les abcès et couvert de moisissures. Et la pandémie poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin…
Un traitement du thème faustien dans le cadre cataclysmique.


couverture de la revue "Fiction" N°68
couverture du numéro 68 de la revue "Fiction" contenant notre nouvelle avec une très belle illustration de Forest en prime
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu