le Saint découvre le virus 13 - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Saint découvre le virus 13

les oeuvres > EPIDEMIES

le Saint découvre le virus 13 par Leslie Charteris , Fayard éd., coll. " Les Aventures du Saint ", 1954, 1 vol. broché, in-12ème, 220pp., couverture illustrée, roman d’expression anglaise (GB)
1ère parution : 1954    titre original: The Saint takes germs
épidémies


Leslie CHARTERIS

(1907-1993) Romancier anglais d'origine chinoise (père). Auteur de romans policiers et scénariste. Etudes à Cambridge. Ecrit très tôt des thrillers.Crée le personnage du "Saint" qui obtient un vif succès populaire. De nombreux films et séries télévisées.

Une aventure du Saint dans laquelle Simon Templar, appelé au secours par Fernack, le représentant de la police officielle, se heurte à un savant fou ex-nazi, Anton Morgan, dont le but est de négocier au plus offrant un virus mortel, capable de dépeupler la planète:
"  - Qu’est ce que c’est ? murmurait Greta considérant le décor et toutes ces boîtes scellées.  -Tout simplement la victoire du 3ème Reich, Greta, répondit l’homme à la tête de mort, en ce moment assis dans un fauteuil de cuir. Il observait la jeune femme avec un sourire narquois;  entre ses doigts, il tenait une cigarette dont la fumée s’élevait en volutes légères. - Oui, la victoire... répéta-t-il d’un ton ardent. Si notre bien aimé Führer nous en avait donné l’ordre. .Hélas ! Cet ordre n’est pas venu.  -Anton? murmura Greta avec une expression anxieuse sur son merveilleux visage.  -Oui. Il y a ici de quoi faire périr non seulement les Etats-Unis, mais encore le monde entier. Le virus 13 ne pardonne pas. "
Accompagné de son fidèle gorille Uniatz, le Saint rencontre la troublante Greta qui joue double jeu,  et réduit à néant, après une lutte serrée, les ambitions d’Anton.
Un avatar médiocre du thème de l’épidémie axé sur l’aspect policier du récit en un style parfois approximatif.


couverture du roman "le Saint découvre le virus 13"
une collection policière trop connue pour que l'on insiste
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu