le Jour où ça craquera - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Jour où ça craquera

les oeuvres > MENACES ET GUERRES NUCLEAIRES

le Jour où ça craquera par Anne Sylvestre, « Ses plus belles chansons », Disque 33T Philips 9299500, 2 disques Succès. chanson d’expression française.
1ère  parution : 1965
menaces et guerres nucléaires


Anne SYLVESTRE

(1934-) Chanteuse, auteur-compositrice, interprète française. De son vrai nom Anne Beugras. Etudes de lettres. Se trourne vers la chanson. Débuts modestes dans des cabarets parisiens (Trois Baudets), puis, plus affirmés, à la radio. D'innombrables chansons engagées (féminisme), poétiques et enfantines (les fabulettes). Détentrice de nombreux prix dont le prix International Charles Cros. Est toujours active en scène à l'heure actuelle. (voir son site dédié)

Chanson d’amour à la première personne «le jour où ça craquera» montre l’intensité du sentiment amoureux supposé durer jusqu’à la fin du monde et au-delà. Pudiquement métaphorisé dans l’expression « ça craquera », le thème de la guerre finale se décline en leitmotiv, repris et scandé par le refrain obsédant:
« Quand à force de n’y pas croire
Notre monde explosera ».

Le malheur qui s’abattra sur l’humanité accumule les images de la mort :
« Notre monde explosera…
Quand se fera la nuit noire »

Les causes de la catastrophe, quant à elles, restent inconnues, ce qui imprègne d’absurdité le conflit :
« Comme ça n’est pas mon affaire
De mourir en sachant pourquoi»
(…)
« Au diable ses lois trop grandes

Qui de nous disposeront »

Une large place est accordée aux regrets et à la perte d’un monde de beauté et d’harmonie :
« Qu’on ne pense pas aux branches
Qu’on ne pense pas au vent»
(…)
« Pense à ces printemps perdus
Et la Méditerranée
Faut-il qu’elle ne soit plus »
(…)
« Pense aux moissons dans les granges
Pense aux raisons de chez nous (…)
Pense aux plongeons dans l’eau verte »
(…)
« Alors plus jamais la neige
Et plus jamais le soleil ».
L’inventaire des bonheurs perdus se conjugue avec la douleur de l’éphémère et de l’inachevé :
« Ce qu’il nous restait à faire
A faire et puis à aimer »
(…)
« Que ce ne soit pas Dimanche
Qu’on nous achève avant. »
L’amour seul pourra combattre le désespoir de mourir, l’amour-refuge des bras,
« Le jour où ça craquera
je veux être dans tes bras»
(…)
« Non , puisqu’on sera ensemble

Tu me tiendras fort, fort »

qui protège du malheur et de la soudaineté de l’événement :
« Et juste avant que ça tremble
Juste avant, nous serons morts. »

Intimisme, angoisse, regrets et désespoirs se partagent un texte poétique magistralement interprété par Anne Sylvestre.

pochette du 33 T "Anne Sylvestre"
une chanteuse très connue pour une chanson qui l'est moins
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu