le Dernier soir du monde - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Dernier soir du monde

les oeuvres > LA NOUVELLE GLACIATION

Le Dernier soir du monde par Pierre Gauroy, pp.87-90 in « Almanach Vermot » 1953, revue, in-quarto, 207 pp. couverture muette. nouvelle d’expression française.
1 ère parution : 1953
la nouvelle glaciation

Pierre GAUROY

Ecrivain français d'après-guerre. Essentiellement vulgarisateur scientifique, il édita de nombreux ouvrages dans les domaines de l'atronomie, de la biologie, de la technologie et de la géographie afin de rendre ces concepts accessibles aux jeunes.  Il s'égara parfois dans l'anticipation pure avec quelques nouvelles imprimées dans des journaux et magazines populaires des années cinquante.


Au milieu du mois de mai, et sans aucune cause apparente, l’atmosphère de la terre devint moins claire et la température chuta partout de façon drastique. La neige apparut et persista. Le vent augmenta en puissance pour atteindre la force d’une tempête, puis d’un ouragan.
Les humains, et tous les êtres vivants, se protégeant du froid comme ils le purent entrèrent, dans les semaines qui suivirent, dans une léthargie où seuls survivaient els plus forts.Puis, le phénomène disparut aussi vite qu’il était venu, cette glaciation exceptionnelle ayant provoqué plus de cinq cents millions de morts.Les scientifiques l’attribuèrent à la traversée, par la terre, d’un nuage de poussière cosmique.
Une novelette inattendue par son pessimisme publiée dans un fascicule populaire édité pour la joie des familles.


illustration de la nouvelle "le Dernier soir du monde"
une illustration symbolique évoquant la mort des sociétés par le froid
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu