le Dernier pilote - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Dernier pilote

les oeuvres > L'AIR EMPOISONNE

le Dernier Pilote par P.J. Hérault, Fleuve Noir éd., 1984, Coll. " Anticipation (Métal) " N°1331, 1 vol.broché, in-12 ème, 217pp. roman d’expression française
1 ère parution : 1984
l’air empoisonnésociétés post-cataclysmiques 1



Paul Jean HERAULT

(1934-) Ecrivain français de science-fiction et d'espionnage. Anciennement journaliste, antimilitariste, marqué par la guerre d'Algérie, passionné de pilotage. Auteur-phare au Fleuve Noir. A écrit une trentaine de romans et plusieurs séries de SF. Un style agréable et des intrigues charpentées.

La comète Fech1 aura été fatale à l’espèce humaine en balayant l’atmosphère terrestre de sa queue empoisonnée. Un agent inconnu a déclenché une maladie mortelle du sang dont se retrouvent exclus les seuls porteurs du groupe AB+. Peu nombreux, ils représentent environ deux mille survivants épars en France après les convulsions sociales inévitables qui marquèrent le destin des hommes (ou du moins des Français). Kevin est un AB+. Maltraité par le groupe auquel il s’accroche, il en est heureusement rejeté, recueilli par André , un autre survivant mais cardiaque qui, ayant prévu l’ère de violence succédant au passage de la comète, deviendra le mentor de Kevin. Il n’est pas facile pour notre héros de réussir sa mutation : avant de devenir un tireur froid et déterminé, que d’hésitations !
La mort d’André coupe l’ombilic avec l’ancienne façon de vivre. Kevin se lance à la conquête du vaste monde, mais pas n’importe comment : en avion. Sa passion ayant été le pilotage, il l’a mise à profit en s’envolant sur un Rallye 180 remis en état. Le problème de la maintenance ne se pose pas puisque des stocks de pièces détachées et des avions neufs l’attendent sur l’aérodrome de Tarbes. Il sillonne la France , le long de la côte atlantique, dans la vallée rhodanienne jusqu’à l’arrière-pays de Draguignan où il établira sa base en un village-forteresse. Accueilli par les uns en amis, en ennemis par quelques autres, il rassemblera finalement quelques personnes de bonne volonté. Jacqueline, Stéphanie, Claire, Bernard deviendront sa nouvelle famille. Le groupe assimilera quelques autres encore quoique avec méfiance, car l’hostilité des bandes errantes les font s’armer à outrance avec chenillettes blindées et grosses mitrailleuses.
Kevin a trouvé un nouveau but à sa vie : mettre en contact, grâce à son avion, les divers survivants qui aspirent à s’intégrer à une communauté, en fonction de leur spécialisation professionnelle : agriculteurs, mécanos, etc. Du côté de Quimper, il retrouve les sinistres imbéciles qui l’avaient maltraité au début de son périple. Toujours aussi odieux à son encontre, ils ne comprennent pas à quel point Kevin a changé. Un coup de fusil à pompe le débarrasse du plus agressif mais obligé d’abandonner son avion, il rejoindra son village du sud par voie de terre. Peu de temps après survient l’impensable : le village a été pilonné , Jacqueline et Stéphanie grièvement blessées.  Kevin reconnaît son propre avion, piloté par l’un de ses adversaires. Animé d’une rage froide, il se débarrassera de l’ennemi en se lançant contre lui, en un acte d’une folle témérité, au péril de sa propre vie. La manœuvre réussit et Kevin restera le dernier pilote en exercice en un pays quasi-désert.
Un récit efficace dans la construction et sans surprise dans le thème centré sur la passion que l’auteur entretient avec le pilotage aérien.



couverture du roman "le Dernier Pilote"
couverture de ce roman dans la déjà longue collection "Anticipation"
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu