le Déluge de glace - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Déluge de glace

les oeuvres > MENACES CLIMATIQUES

Le Déluge de glace par Victor Forbin, pp.13/131, in «Journal des Voyages 2ème  série, N°268 du 19 janv. 1902.  nouvelle d’expression française
1 ère  parution : 1902
menaces climatiques - la nouvelle glaciation


Victor FORBIN

(1864-1947) Ecrivain français et vulgarisateur scientifique. Créa un petit cercle littéraire. Un séjour en Colombie et plusieurs voyages au Canada. Ecrivit pour la plupart des journaux scientifiques du temps (le Journal des Voyages, la Revue des deux mondes, Je Sais Tout, Sciences et Voyages, Nature, etc.)

Victor Forbin s’empare d’un essai paru aux Etats-Unis, « le grand déluge glacial et son retour imminent » pour en tirer une vision cataclysmique des temps à venir.
Après avoir évoqué les causes de la création de l’énorme calotte glaciaire antarctique, il démontre, chiffres à l’appui, comment cette masse gigantesque de glace sera amenée à ses disloquer, en provoquant un raz de marée titanesque :
« Les plaines de Hongrie, de Pologne et d’Allemagne seront presque instantanément recouvertes par les eaux. Engouffrées dans l’étroit canal du Pas-de-Calais, les énormes vagues bondiront dans les vallées de la Seine et de la Somme. Les deux fleuves, refoulés vers leurs sources, seront les avant-gardes de la dévastation. Les gigantesques monuments qui sont la gloire de notre ville seront ébranlés sur leurs bases. Et, quelques jours plus tard, au premier choc de l’avalanche liquide, l’orgueilleuse Tour de trois cents mètres s’écroulera comme un château de cartes.
La France aura disparu sous les eaux. Ca et là, émergeront du nouvel océan des îles, et des archipels qui furent jadis l’Auvergne et les sommets des Cévennes, et d’énormes glaciers aux découpures fantastiques, se balanceront au-dessus du bas-fond où s’étala la capitale du monde, Paris… »
Avec ces articles à sensation dont étaient friands les lecteurs du « Journal des Voyages », Forbin, exploitant à fond la veine catastrophiste, répondra au « Déluge de glace » par «le Déluge de feu » qui paraîtra ultérieurement dans le même journal.



le déluge de glace, Victor Forbin, journal des voyages
une merveilleuse couverture qui n'a rien à envier à celles des pulps américains
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu