le Chair des Vohuz - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Chair des Vohuz

les oeuvres > ADAM ET EVE REVISITES

la Chair des Vohuz par Gabriel Jan, Fleuve Noir éd., 1976, coll. " Anticipation " N°720, 1 vol. broché, in-12 ème , 219 pp. couverture illustrée par Brantonne. roman d’expression française
1 ère  parution : 1976
sociétés post-cataclysmiques 1 –  Adam et Eve revisités


Gabriel JAN

Gabriel Jan est né à Valhuon, (Pas-de-Calais) Après ses études, il entre aux PTT. Premier roman édité au Fleuve Noir en 1973 (Science-fiction et fantastique.) Plus de cinquante romans parus à ce jour.


Béatrice se réveille dans un laboratoire souterrain où elle avait " été  hibernée" (sic!) avec son mari, Ken. La Terre, cinquante années auparavant ne constituait plus un lieu de vie. Pour d’obscures raisons, les humains ont inventé une bactérie qui a dépeuplé le monde.
Afin de préserver Béatrice et Ken de ce sort funeste, ils ont été mis entre parenthèses, destinés à un futur incertain. Ken ayant disparu, Béatrice tombe entre les mains d’un groupe de squatters dégénérés et drogués, les " Déchus " (anciens anarchistes) qui, après l’avoir bien étrillée, la forcent à s’intégrer au groupe en un rituel de viol collectif.
Béatrice s’échappe. Elle évite les " Gluants ", êtres humains monstrueux et mutants vivants dans des marais, pour rencontrer Chris-aux-yeux-clairs, un homme-enfant de quinze ans pourvu de qualités psy. Que s’était-il donc passé dans le monde ?
Ce sont les " Vohuz ", les responsables. Extraterrestres sans corps physique, très avancés sur le chemin de l’évolution, les Vohuz se trouvent à l’origine de l’humanité. Sujets d’expérimentation, les humains devaient leur servir de forme. Déçus par la constante agressivité de leurs hôtes, ils ont décidé de mettre fin à l’expérience en provoquant un suicide collectif, tout en en conservant certains échantillons d’humains (les hommes-enfants, les Déchus, les Gluants…), et l’on se demande bien pourquoi !
Béatrice venant fausser le jeu, les Vohuz décident de sa mort car elle détourne les hommes-enfants de l’appel des extraterrestres : par sa seule beauté, elle agit trop fortement sur la conscience de Chris. Les Vohuz abandonnent la terre, laissant derrière eux leur Ancien, Arva. Ce départ provoque la mort certaine de tous les terriens survivants… sauf de Béatrice. Alors, Arva se glisse dans le corps préservé de Ken pour jouer avec elle la chanson du recommencement.
Un roman fourre-tout, aux mécanismes simplistes et aux accents douteux (ce sont les drogués, les anarchistes les responsables de la dégradation de l’humanité !)


couverture du roman "la chair des Vohuz"
couverture du roman paru au Fleuve Noir
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu