le Celte noir - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

le Celte noir

les oeuvres > SOCIETES POST-CATACLYSMIQUES 1

le Celte Noir par Michaël Clifden, Fleuve Noir éd., 1984, coll. "Anticipation " N° 1328  , 1 vol. broché, in-12 ème , 182 pp. couverture illustrée. roman d’expression française
1 ère  parution : 1984
sociétés post-cataclysmiques 1

Michael CLIFDEN

(1946-) romancier populaire français éditant au Fleuve Noir. (références?)

La guerre nucléaire entre les quatre blocs, Est, Amérique, Asie et Europe, suivie par une guerre bactériologique totale, a complètement dépeuplé l’Europe de l’Ouest. Un gouvernement totalitaire a surgi, longtemps après la catastrophe, dans l’ancienne Irlande rebaptisée Chernoviz. Gouvernée par le «Grand Plus» (un ordinateur), la société est partagée en trois castes : les «Plus», ayant tous les droits et protégés par la Guardia et les Solos, des robots humains, les «Cadres», au service des Plus et citoyens de seconde zone, et les «Moins», vil bétail et esclaves de fait.
Cham, un jeune homme Plus est envoyé en Neuro-Centre (un épouvantable centre d’extermination) par Sédécias son beau-père qui veut s’approprier sa fortune. Libéré par la maîtresse de celui-ci, Cham fait la rencontre de soi-disant Révoltés. Ce sont des hommes redevenus primitifs, descendants du dernier couple de survivants résidant en l’île maudite de la Nouvelle Albion (la Grande-Bretagne). Les chiens se sont également multipliés, à partir desquels les Révoltés tirent leur subsistance car la guerre bactériologique a supprimé toute autre forme de vie animale et végétale en Europe.
Les Révoltés reconnaissent en Cham l’envoyé messianique dont la venue était prophétisée par les Saints Livres. Sous le nom d’Adonaï, le Celte Noir, Cham remplira sa mission. Invincible grâce à un codage spécifique lié à sa qualité de Plus, il conduit les Révoltés à la victoire, libérant au passage les Moins et les Cadres qui s’entretuent et détruisent l’ordinateur central. La société des Plus, orpheline de sa technologie sera remise au niveau des autres classes sociales. Adonaï épousera Rose-Hardie, sa promise que lui destinaient les Saints Livres. Tournant le dos à Chernoviz, avec ses Révoltés, il se prépare à explorer les Terres Bleues de l’Asiasie.
Un récit entraînant qui décrit une société post-cataclysmique dans laquelle le sexe et la violence ont une grande importance. Le style fluide du récit, les nombreux rebondissements en font une lecture agréable. Le deuxième volume intitulé  " les Hommes vecteurs " ne fait pas partie de notre domaine.


couverture du roman "le Celte Noir"
couverture du roman paru dans la série "Anticipation"
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu