la Révolte de la Terre - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

la Révolte de la Terre

les oeuvres > INVASIONS EXTRATERRESTRES

la Révolte de la Terre par Serge Alkine, Ferenczi éd., 1956, coll. " Mon roman d’aventures " N°426, fascicule broché de 32 pp. couverture illustrée par Houy.  nouvelle d’expression française. notice bibliographique in " Bulletin des Amateurs d’Anticipation Ancienne " 24 bis sd : 2000)
1ère  parution : 1956
invasions extraterrestres

Serge ALKINE

(référence soumise à caution) (1882-1958) Pseudonyme pour cet auteur populaire français. D'après les uns (SF nooSFère littérature), il s'agirait de Claude ASCAIN, d'après les autres (Forum "à propos de littérature populaire"), l'on serait en présence de Raoul BORJACK.

Sur une Terre livrée depuis des années aux Saturniens gélatineux, l’humanité a régressé au niveau préhistorique. La majorité des hommes servent de nourriture à ces vampires extraterrestres. Seuls de petits groupes à la tête desquels Iskander, sillonnent  l’Europe pour canaliser l’énergie de la révolte. Dans Paris en ruines, les insurgés s’abritent dans les couloirs du métro devenus des catacombes, afin d’ échapper à leurs tortionnaires :
"Sur l’autre rive ils tombèrent dans une infernale broussaille métallique où des poutrelles tordues et rouillées s’enchevêtraient comme une irréelle forêt vierge. - Voici les restes de la Tour Eiffel, cette construction extraordinaire mesurait trois cents mètres. Les Saturniens ont soufflé ses bases et elle s’est écroulée d’une seule pièce. "

Jean Frassard est le chef de la cité souterraine. Pendant qu’Iskander, Georges, Godfroid et Bertrand sont capturés et envoyés sur Saturne où ils parviennent à se libérer et à faire sauter la planète honnie, Jean Frassard attaque avec ses troupes les Saturniens restés sur Terre pour délivrer des masses apathiques et faméliques de terriens esclaves. Les extraterrestres sont balayés et la Terre sauvée. Chic !
Encore un petit épisode coloré d’une vilaine invasion, fort apprécié par les jeunes lecteurs des années cinquante qui, grâce au petit format pratique des fascicules Ferenczi, purent passer à l’école mainte journée d’ennui.


couverture du fascicule "la Révolte de la terre"
une autre couvertre dans cette collection qui comprend de nombreux récits de science-fiction
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu