la Fin du monde en 2003 - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

la Fin du monde en 2003

les oeuvres > LES GUERRES FUTURES 2

la Fin du monde en 2003 par Charles Louis Souvelier, pp. 3 - 20, in " Galaxie 1ère série ", N°22, sept. 1955, Nuit et Jour éd. nouvelle d’expression française. notice bibliographique in " le Bulletin des Amateurs d’Anticipation Ancienne " N°35, noël 2004
1ère parution: 1955
menaces et guerres nucléaires - guerres futures 2

Charles Louis SOUVELIER

(1923-) Pseudonyme de Charles BRACOPS. Ecrivain belge . Auteur de romans policiers et de  nouvelles de science-fiction

Le savant Girard, ayant inventé une machine à lire le futur, apprend avec stupéfaction que la fin du monde aura lieu le 3 mai 2003. Le professeur Barlenon, un psychiatre fou (!) convainc le monde entier que la peur de l’humanité devant la tension Est-Ouest, est la manifestation en elle de Martiens spiritualisés hostiles à l’homme. Il serait urgent de les éliminer.
Pour cela, on parquera tous les blonds aux yeux bleus - c’est à ces signes que l’on reconnaît le Martien  -, en Grande Bretagne transformée en un immense site d’aliénés. Puis on y fait exploser une bombe H. Mais les bougres se défendent et attaquent tout azimut. De dérapages en dérapages, la guerre devient totale, le globe entier se trouvant entouré d’un halo radioactif. le savant Girard, qui veut dénoncer la menace que constitue la thèse du professeur Barlenon, se fait tuer par la Sécurité.
Une nouvelle médiocre dont l’excuse est de refléter (mal) l’angoisse nucléaire de l’après-guerre.


couverture de la revue "Galaxie" N°22, 1ère série
couverture de la revue "Galaxie" 22, 1ère série, ayant fait paraître cette nouvelle
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu