l'Astre rouge - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

l'Astre rouge

les oeuvres > FINS DU MONDE, FINS DE L'HUMANITE

L’Astre rouge, poésie par Leconte de Lisle, in " la Terre est bleue comme une orange ", pp. 140 , chapitre 9 : " "Mondes abolis", éd. Ouvrières, 1986, coll. " Enfance Heureuse ", anthologie poétique rassemblée par Pierre Ferran, 1 vol. broché, in-8 ème , 246pp. poésies d’expression française. couverture illustrée par Max Ernst (l’Oeil du Silence)
fins du monde, fins de l'humanité


LECONTE DE LISLE

(1818-1894). Né à la Réunion. Etudes de Droit et de Lettres. Poète français. séjour sur l'île Bourbon. Epouse la cause des abolitionnistes. Devint le chef de file de l'Ecole Parnassienne.Une pension et un siège de Bibliothécaire au Sénat lui permettent de travailler ses poésies (les "Poèmes barbares") Elu à l' Académie française.

"Il y aura dans l’abîme du ciel, un Grand Astre rouge Nommé Sahil. "

Le Rabbi Aben-Ezra

Sur les Continents morts, les houles léthargiques
Où le dernier frisson d’un monde a palpité
S’enflent dans le silence et dans l’immensité ;
Et le rouge Sahil, du fond des nuits tragiques,
Seul flambe, et darde aux flots son œil ensanglanté.
Par l’espace sans fin des solitudes nues,
Ce gouffre inerte, sourd, vide, au néant pareil,
Sahil, témoin suprême, et lugubre soleil
Qui fait la mer plus morte et plus noires les nues ,
Couve d’un œil sanglant l’universel sommeil.
Génie, amour, douleur, désespoir, haine, envie,
Ce qu’on rêve, ce qu’on adore et ce qui ment,
Terre et Ciel, rien n’est plus de l’antique Moment.
Sur le songe oublié de l’Homme et de la Vie
L’œil rouge de Sahil saigne éternellement.

Leconte de Lisle.

Une vision prophétique d’un grand artiste.

couverture de l'anthologie poétique "la Terre est bleue comme une orange"
anthologie ayant reproduit cette poésie
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu