l'An 1937 - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

l'An 1937

les oeuvres > MENACES TELLURIQUES

l’An 1937 par Claude Farrère  pp.246, in " Cent millions d’or ", Flammarion éd., 1927, 1 vol. cartonné, in-2ème, 246 pp. couverture muette. nouvelle d’expression française
1ère parution: 1927
menaces telluriques



Claude FARRERE

(1876-1957) Officier de marine et écrivain français. Après des études navales devint capitaine de corvette et voyagea en Turquie, au Japon, en Chine du Nord. Son oeuvre abondante est nourrie par ses souvenirs de voyage. Romancier d'aventures. Prix Goncourt 1905. Intérêt pour l'hisotire de la marine. Défend les intellectuels juifs. Académicien. Sensibilité de droite. Président de l'association des écrivains combattants. De nombreux romans y compris dans le genre fatastique. Aujourd'hui, bien oublié.

Le 6 juin 1937 se produisit un événement singulier: l’exhaussement du sol, par un expansion de lave, entre la France et l’Angleterre:
" Car, fatalement, le premier résultat, et le plus considérable du tremblement de terre de l’an 1937 fut la disparition de cette ancienne mer que les Anglais nommaient Channel, et les Français, la Manche. Asséchée quant aux sept dixièmes de sa précédente étendue, il n’en reste, à l’ouest, que les deux golfes de Normandie et de Bretagne, séparés l’un de l’autre par la presqu’île anglo-normande que dominent les trois sommets de Jersey, de Guernesey, et d’Aurigny; et rien du tout à l’est, le nouveau delta de la Somme s’avançant en mer du Nord jusqu’à soixante bons kilomètres au-delà de ce qui fut jadis le Pas de Calais. "
Ce pont conjonctif, tout en détruisant une vingtaine de villes côtières, permit à la Somme de jouer le rôle de frontière naturelle entre les deux pays. La catastrophe fut vécue douloureusement et avec inquiétude par les Anglais, dont la bourse s’effondra en deux jours avec leur concept de "supériorité nationale ". Voilà pourquoi, le premier choc passé, l’alliance entre la France et l’Angleterre  devint inévitable à l’encontre de toutes les envies prussiennes.
Et surtout, le Secrétaire de l’ambassade de France, Jacques Thorigny,  put enfin obtenir la main tant désirée de miss Graham de la part de son futur beau-père , l’homme du tunnel sous la Manche, que le krach , en le ruinant, avait rendu civilisé. Quand le malheur des uns fait le bonheur des autres!...
Une nouvelle toute en souplesse et ironie, sous forme de bijou ciselé. Rien de commun avec la lourdeur du roman de Maurice Leblanc " le Formidable Evénement " qui s’inspire (de très près! ) du même thème, tout en l’affadissant.


couverture du fascicule "Cent millions d'or", Select Collection
couverture du fascicule populaire contenant la nouvelle
 
Retourner au contenu | Retourner au menu