Et puis ce fut la paix - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Et puis ce fut la paix

les oeuvres > LES GUERRES FUTURES 2

Et puis ce fut la paix par Gordon R. Dickson, pp. 174-178, in « Apothéoses, apocalypses et Retours à zéro», Marginal N°7,Opta éd., avril.mai 1975, revue brochée, couverture illustrée par Cathy Millet, in-12 ème , 217 pp. nouvelle d’expression anglaise (USA)
1 ère  parution : 1962   titre original : And then there was peace
guerres futures 2


Gordon R. DICKSON

(1923-2001) Ecrivain américain de science-fiction et de fantasy. Etudes à l'université du Minesota. (Bachelor of Arts) Publie ses premières nouvelles dans "Astounding". Plus de 200 nouvelles et de 60 romans. A obtenu trois fois le prix Hugo, et le prix Nebula. Président de la SF et Fantasy Writers of America. Reste cependant peu traduit en français.

Le soldat Charlie, encastré dans son blockhaus, voit avec plaisir le robot « scorifieur » fondre les robots ennemis tués sur le champ de bataille. Avec plus de plaisir encore, il aperçoit le « gadget-cantine » lui apporter son déjeuner et lui annoncer que la guerre est terminée. Alors le robot scorifieur proche réduisit le gadget-cantine « en un petit tas de métal » car il avait pour tâche de « stocker » tous les instruments militaires :
«Les ordres n’autorisent aucune exception. Tous les instruments militaires doivent être scorifiés et stockés. –Bien… dit Charlie.
Et ce fut juste à ce moment-là qu’il se rendit compte que l’ogive fondeuse était en train de s’abaisser dans sa direction. »
Une nouvelle ultra-courte et grinçante sur le thème de la guerre future.


couverture de l'anthologie "Marginal" N°7
couverture de la revue "Marginal" N°7, ayant fait paraître cette nouvelle
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu