EMO - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

EMO

les oeuvres > EPIDEMIES

EMO

EMO par Bruno Lecigne, Fleuve Noir éd., 1987, coll. "Anticipation " N°1534, 1 vol. broché, in-12 ème , 189 pp. couverture illustrée.  roman d’expression française.
1ère  parution : 1987
épidémies


Bruno LECIGNE

(1957- Ecrivain et critique littéraire français. Directeur littéraire de diverses collections chez Hachette, au Fleuve Noir, aux Humanoïdes associés. Conseiller littéraire. Ecrits théoriques sur la BD.

Le néovirus EMO, M.S.T. mortelle, a dépeuplé le monde entier, anéantissant les Etats-Unis, déstabilisant l’Europe qui subsiste sous la forme de gouvernement appelé " Cantrecat Cinq ". Une secte, de type apocalyptique s’est donnée pour mission de propager EMO sous la houlette du grand prêtre Belican Zero,  ce qui a entraîné la création d’un corps spécial de défenseurs, les " Exterminateurs des guerriers de St Jean ". Avec des lance-flammes, ils grillent les zélateurs contaminés avant que ceux-ci n’en entraînent d’autres dans leur déréliction.
Vilner Filet est un Exterminateur. Il est appelé à participer à une mission de recherche, en compagnie de l’un de ses supérieurs, un gnome du nom de Dr. Yllious qui se déplace avec sa jeune maîtresse Piedra Hita (qui deviendra celle de Vilner). Dans les bayous de la Louisiane, ils traquent Vlad Coda, un " Rêveur ".
Les Rêveurs sont l’une des conséquences de l’EMO. Naturellement immunisés contre le virus, ils développent un fort pouvoir précognitif et, à l’occasion, font des rêves qui peuvent s’avérer mortels lorsqu’ils prennent corps sous la forme de créatures dangereuses ou monstrueuses. Vlad Coda, ancien pianiste, s’est réfugié dans ces endroits reculés pour y soigner Meredith, sa fille, contaminée, à force de transfusions de sang frais  Une autre façon de résister au virus est de se transformer en " Sirinien " à travers la formule " Voyager-Sirine ", par une exsanguino-transfusion ayant hélas! des effets non souhaités comme le développement d’une peau de lézard ou la pousse de plumes.
La mission prend fin lorsque le Dr. Yllious tue Meredith et s’empare de Vlad Coda sous la pression des guerriers de Saint Jean prêts à envahir la retraite du pianiste. Vilner n’étant pas d’accord à ce propos,  se débarrasse d’Yllious, se met en ménage avec Piedra, libère Coda qui lui annonce la stupéfiante nouvelle que c’est lui le responsable de l’apparition d’EMO, puisque le virus est le résultat létal d’un de ses rêves meurtriers.
Un récit dans lequel la toile de fond cataclysmique sert de cadre à une aventure individuelle étriquée


couverture du roman "EMO"
et en plus un "private joke" sur la couverture!
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu