Chanson pour la fin du monde - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Chanson pour la fin du monde

les oeuvres > POLLUTION GENERALISEE

Chanson pour la fin du monde interprétée par Rosalie Dubois, écrite par Nicole Louvier, disque Vega  45T, V45P2270, 2’25’’, chanson d’expression française
pollution généralisée


Rosalie DUBOIS

(1930-) Chanteuse française. Etudes de Droit. Rencontre avec Mac Orlan. Gagne la célébrité en passant à l'Olympia. Une longue éclipse suite à un accident. Chansons engagées et contestataires. Aujourd'hui, a quité la scène musicale.

L’interprète fait résonner sous la forme d’une longue plainte,  une supplique pour que vive l’amour dans une époque en décomposition. Les forces négatives sont puissantes, qui veulent abolir la douceur des sentiments. Ce sont les autres (appelés  « Ils » dans la chanson) qui détruisent la végétation:
« Quand ils feront de notre ville
Une rose sans jardin
Un jardin sans hirondelles
Quand pour mieux tirer leurs canons
Dans les forêts ils feront
Couper jusqu’au dernier chêne
»
Au nom de la haine et de la guerre, « Ils » font de la Terre «un immense terrain vague » d’où seront exclus la poésie et la musique. Les atteintes généralisées à l’environnement annoncent d’imminentes catastrophes majeures puisque la sécheresse en certains lieux coïncidera avec la montée des eaux en d’autres :
« Quand les oiseaux devenus fous
Chercheront de l’eau partout
Pour y éteindre leurs ailes
Et quand Venise comme une femme
Blessée à mort
S’écroulera dans sa lagune
»
Le couple d’amants, incarnation de l’amour idéal «pourra-t-il leur pardonner ? »
Noyée dans la vague du protest-song des années soixante-dix, Rosalie Dubois et Nicole Louvier dénoncent les errements politiques ou technologiques qui font craquer la société occidentale.



couverture du 45 T "Chanson pour la fin du monde"
jaquette du 45 tours de Rosalie Dubois
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu