Ceux de demain - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

Ceux de demain

les oeuvres > INVASIONS D'INSECTES

Ceux de demain par F. Richard Bessiere, Fleuve Noir éd., 1959, coll. « Anticipation » N°139, 1 vol. broché, in-12ème , 187pp. couverture illustrée par Brantonne. roman d’expression française
1ère  parution : 1959
invasions d’insectes


F.RICHARD-BESSIERE

(1923-2011) Richard-Bessière est un écrivain français bicéphale, composé de François RICHARD (Editeur du Fleuve Noir et correcteur des textes) et Henri BESSIERE, écrivain. (revendiquant ultérieurement la seule paternité des récits). Créateurs de la collection Anticipation au Fleuve Noir. Plus de cent romans à leur actif. Ont également signé des romans policiers et d'espionnage (F.H. RIBES). Une grande inventivité mais un style relâché.


Au moment où le professeur Baldin découvre au Mexique un monument maya renfermant un insecte gigantesque apparenté aux abeilles, éclate la guerre mondiale. La Terre sera ravagée par des bombes nucléaires et Baldin la fuit en direction de la planète Tholée du Centaure où s’était déjà implantée une colonie terrienne.
Bien des siècles plus tard, trois personnages, Hur-ka le Tholien, Bert Logan et Chaubert, des Terriens, dans leur fusée, se retrouvent à proximité de la Terre, en voyage d’exploration scientifique. Ils y découvrent Adré et Mora, un jeune couple de primitifs, ainsi que des hordes de barbares issues de mutations génétiques, dominées par les Zohorks, ces abeilles gigantesques qui ont proliféré depuis la grande dévastation.
Adré est spécial. Il est capable de projeter sa « libido », son « hyper-moi » dans la personnalité des autres et d’accaparer leur savoir. Il saisit rapidement qui sont les explorateurs et leur demande de l’aide pour détruire les Zohorks. Bert Logan et Chaubert préconisent l’utilisation des Bards, autres insectes extraterrestres carnivores, rapportés dans les soutes de leur fusée. Le combat eut lieu entre les deux espèces d’insectes antagonistes. Les Zohorks, guidés par leur reine, ont le dessus. Alors Adré s’introduit dans la ruche et parvient tuer celle-ci ; la victoire des terriens est complète. Cependant le Tholien Hu-Kar révèle à ce moment précis sa véritable personnalité : xénophobe, il n’avait jamais réussi à admettre la colonisation de sa planète par les Terriens. Poussé par la haine, il élimine Chaubert. Les deux autres l’expulsent de la fusée. Hur-Ka s’acoquine donc avec les barbares dont il devient le chef en vue d’anéantir la tribu d’Adré.
Bert Logan selon le sentiment altruiste propre au  Terrien, voit dans une guerre d’extermination totale la seule possibilité de se débarrasser des barbares. Elle est effroyable et laisse dans les deux camps une unique poignée de survivants. Pourtant, les deux chefs de guerre constatent qu’ils ont pris énormément de plaisir à la mener. Adré, comprenant enfin l’influence négative de ces étrangers, les tue ; lui-même sur le point de trépasser, projette son «hyper-moi » dans l’esprit des quelques survivants les lavant instantanément de leur agressivité pour en faire « Ceux de Demain ».
Un récit à la sauce Bessière avec beaucoup d’approximations et d’invraisemblances. Mais, à quinze ans, on n’y regarde pas de si près…



couverture du roman "Ceux de Demain"
couverture de la première édition au Fleuve Noir
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu