APOCALYPSE YANKEE - destination-armageddon

Aller au contenu

Menu principal :

APOCALYPSE YANKEE

les oeuvres > LES GUERRES FUTURES 1

APOCALYPSE YANKEE par Philippe Randa (série intitulée également : « les Voyageurs de Vestéra »)
guerres futures 1


Philippe RANDA

(1960-) Fils du romancier de science-fiction Peter Randa. Ecrivain français, politologue, éditeur,  essayiste. Sensibilité d'extrême-droite. Une centaine de livres à son actif, dont de nombreux récits de science-fiction. Collabore à diverses revues militaires ou ésotériques et à des encyclopédies. Créateur des éditions Dualpha. S'intéresse aux romans historiques et aux essais politiques.

Vol. 01 : Mon pote, le Martien…Fleuve Noir éd., 1983, coll. « Anticipation » N°1238, 1 vol. broché, in-12 ème , 216pp. couverture illustrée par Les Edwards. roman d’expression française
1 ère  parution : 1983
Kherna et Mnéhéma, des extraterrestres en tous points semblables aux terriens avec juste (!) quelques sens en plus,  comme la télépathie ou la vision rapprochée, se sont échoués sur notre planète, chacun dans sa navette spatiale. Etant séparés, ils cherchent à retrouver « l’Uris » leur navire spatial pour fuir la terre. Tombé dans la campagne française près de Channay, Kherna entre en contact fortuit avec un groupe de résistants à l’occupation américaine.
En ce temps, les données sociologiques et politiques se sont profondément modifiées suite à une guerre nucléaire totale. L’Amérique, qui domine le monde, a établit un protectionnisme actif sur l’Europe. Cette occupation de la France est mal acceptée et inspire des résistants. Découvert par Félix Ferrand et Hélène, Kherna les suit jusqu’à leur ferme où il rencontre Hubert Régis  et sa bande, oscillant entre criminalité et terrorisme. L’extraterrestre inspire la plus vive méfiance et la plus grande convoitise à Régis car son harnais compensateur de gravité et son arme à rayon ardent lui permettraient de se sortir des pires situations. Ce qui est vite prouvé, lorsque des soldats américains encerclent la planque. Hélène et son frère Félix seront arrêtés, puis torturés. Kherna, avec l’aide de Régis, toujours prêt à lui voler ses armes, parvient à les délivrer, démasquer les traîtres et réduire en miettes le général Antony ainsi que l’un des douze Sages américains qui gouvernent la planète, John Young, venu aux nouvelles dans la région où, dit-on, opérerait une femme aux pouvoirs extraordinaires.
Mnéhéma sera capturée mais pourra faire sauter sa capsule de survie, privant les Américains d’armes puissantes. Kherna, qui est enfin arrivé à entrer en contact avec sa compagne, caché dans la ville de Tours en ruines, rejoint le Vercors, haut lieu mythique de la résistance française, pour y attendre son heure.
Vol. 02 : Camarade Yankee ! Fleuve Noir éd., 1985, coll. « Anticipation » N°1354, 1 vol. broché, in-12 ème , 216pp. couverture illustrée par Terry Oakes. roman d’expression française
1 ère  parution : 1985
Mnéhéma, libérée, se cache au sein d’une troupe de comédiens dirigée par Rassinier, laquelle se déplace dans la région de Tours. Kherna, toujours errant dans la forêt près de Tours, fait la mauvaise rencontre de sa vie avec un nuage pourpre, une forme mutante douée de la faculté de dissoudre tous les êtres vivants qu’elle rencontre. Très dangereux mais lent, il poursuit Kherna qui le piège dans une cave désaffectée.
Ronald Kylgate, Membre Responsable américain arrivé à Tours, ordonne de rechercher les extraterrestres. Il ne sait pas que Mnéhéma se trouve déjà entre les griffes de Marcuse, le chef d’une bande de pillards qui a attaqué la caravane des comédiens. Marcuse est aussi le pourvoyeur des Américains en cobayes (surtout des enfants) dans le cadre de leurs expériences médicales effectuées au camp de répression N° 12, près de Blois.
Bien  que Kherna soit capturé pour la énième fois avec ses amis et emprisonné au quartier général américain de Tours, il s’en libère facilement, tandis que ses amis seront transférés au camp de répression N°12. Kylgate, comme Marcuse qui y entraîne Mnéhéma, comme Ralmer le collaborateur, comme Kherna et ses amis, s’y retrouve également, ce qui a au moins pour effet de simplifier la situation, les uns se préparant à la meilleure façon de délivrer les autres.
Cependant Kherna subit un léger contretemps. Dans la forêt de Blois, il tombe sur deux scientifiques américains, dont l’un, Patrick Murphy, se livre à des expériences sur l’un de ces nuages pourpres dont notre ami a failli être la victime. Les renseignements qu’il leur fournit le rendent sympathique à Murphy , très intéressé par l’alstrüm (c’est le nom du nuage pourpre) que Kherna a capturé. Il lui propose d’entrer dans le camp pour préparer avec lui un voyage commun dans le but  d’étudier la créature prisonnière dans sa cave.
Mais il se fait déjà bien tard car le camp est attaqué. Kherna, pour ne pas être en reste, allume une série d’incendies, ajoutant à la confusion, ce qui libère un alstrüm de sa cage. Le mutant mettra tout le monde d’accord en dévorant les belligérants, les uns après les autres (sauf nos amis, bien sûr). Le matin, il ne leur reste plus qu’à retrouver Régis Hubert et, avec Patrick Murphy, à travailler sur l’autre forme mutante toujours prisonnière dans sa cave.
Vol.03 : US Go home, go, go ! Fleuve Noir éd., 1987, coll. « Anticipation » N°1514, 1vol. broché, in-12 ème , 183 pp. couverture illustrée par Peter Elson. roman d’expression française
1 ère  parution : 1987
En Europe et en France s’étendent des zones interdites pour cause de radiations où vivent, dit-on, des formes mutantes et monstrueuses ainsi que quelques dissidents. Patrick Murphy, le savant américain ami de Kherna, se rend dans la zone interdite N°4. En même temps, des autochtones résidant à Molard, en pleine zone interdite, se font capturer par les soldats de l’Eglise de Sa Sainteté, Christobald 1er .Occupant une base souterraine, puissamment armés, ils sont décidés à reconquérir l’Europe pour y expulser les Américains et y instaurer une dictature religieuse. En attendant, ils prennent tous ceux qui tombent entre leurs mains, tels que Patrick Murphy ou l’impétueux et jeune Hervé. Kherna, mis au courant par Murphy de sa destination, s’y rend avec Mnéhéma, éliminant au passage quelques soldats de Christobald. Il sait que « l’Uris », le vaisseau d’exploration, et ses navettes se trouvent dans ce secteur.
L’ambitieux membre directeur US, Kylgate, a eu vent de la présence des deux extraterrestres en France. Il désire à tout prix s’emparer d’armes qui espère-t-il, assureront sa victoire dans sa lutte pour le sommet du pouvoir. Mnéhéma a trouvé un allié en la personne du jeune Hervé. Ensemble, ils s’approchent du camp des croisés, situé dans la région de Bourgoin-Jallieu. Kherna, avec Félix et Sylvette, assiste à l’arrivée au camp de Pierre Ralmer, le collaborateur laissé pour mort, qui annonce à Kylgate avoir récupéré les formules de la pommade cicatrisante de l’extraterrestre.
Par une action audacieuse mais habituelle,  Kherna et Mnéhéma investissent silencieusement le camp. Prenant Jonathan, le second de Cristobald en otage, ils sont à deux doigts de la réussite, lorsque l’arrivée inopinée d’une navette aux mains des croisés bloque toute tentative d’évasion. Les croisés ont découvert « l’Uris » et appris à se servir des puissantes armes extraterrestres. Nos amis sont à nouveau arrêtés et transférés dans la « Nouvelle Rome » où réside Sa Sainteté, dans un bunker anti-atomique, près du lac du Bourget.
Christobald mande Kherna espérant obtenir de lui les renseignements qui permettrait l’ouverture totale de « l’Uris». Kherna feint d’accepter puis s’échappe en direction de son vaisseau. Alors que la Nouvelle Rome est bombardée par les troupes de Kylgate, Christobald déclenche la guerre totale, sur tous les fronts, en utilisant les navettes spatiales. Non seulement, il balaye les troupes américaines de la Nouvelle Rome mais porte le feu en divers points de l’Europe où les Américains, débordés, annihilés, perdent pied. En face de l’importance du danger, le Haut Commandement américain envisage d’atomiser complètement le continent européen.
Kherna a pu rejoindre son engin, appuyé par Mnéhéma et ses amis opportunément apparus. Il reprendra possession de son bien, menaçant les croisés. Devant la partie devenue trop inégale, les soldats de Christobald se rendent. Quant aux Américains, outrés par la destruction de leurs bases et de leur flotte de bombardiers atomiques, désintégrée aux radiants lourds, ils abandonnent la lutte et se retirent des pays européens. Destituant Kylgate, le Comité Directeur confie le pouvoir à Patrick Murphy dans un rôle de médiateur. L’Europe est sauve, nos amis vivants et en pleine forme, prêts à repartir vers les étoiles.
Une longue chronique de la guerre à venir et des luttes anti-impérialistes, rendue confuse par l’abondance des noms de lieux, l’entremêlement des événements, les répétitions des coups de théâtre, le chevauchement des intrigues. L’abondance nuit. C’est même par là que pèche le roman, puisque cela empêche tout développement de la psychologie des personnages, marionnettes aux mains de l’auteur, stéréotypes  présentant la femme comme une amoureuse ou une putain, les hommes comme des traîtres, les résistants comme des assassins prêts à retourner leur veste. Quant aux deux extraterrestres, qui ne voulaient pas prendre partie dans cette guerre, c’est grâce à eux que l’Europe sera libérée. Reste une longue suite d’événements et d’actions qui peuvent se lire de manière interchangeable dans le décor d’une campagne française de pacotille.


couverture de "Mon pote , le Martien"
couverture du 1er volume de "Apocalypse yankee" paru au Fleuve Noir
 
Retourner au contenu | Retourner au menu